Lettre aux lecteurs ; Plus de 50 entreprises de la Beauce lancent un cri du cœur

Rémi Breton, président, Groupe Ferti, Sainte-Marie

Kathy Poulin, présidente, Groupe RBR, Saints-Anges et Saint-Benoit-Labre

Alain Jacques, président, Cèdres de Beauce, Saint-Isidore

EXERGUE : La pérennité, la productivité et la croissance des entreprises de la Beauce sont grandement affectées.

 Plus de 50 entreprises de la Beauce lancent un cri du cœur

Il est passé minuit pour une cinquantaine d’entreprises de la Beauce paralysées dans leurs opérations par la lenteur du gouvernement fédéral à octroyer les permis nécessaires aux travailleurs étrangers. Exaspérés et déjà sous le coup de la pénurie de main-d’œuvre, ces entrepreneurs lancent un cri du cœur : la situation répétée met en péril des centaines d’entreprises de tous les secteurs, crée un stress insidieux, menace la santé des employés et la croissance économique du Québec.

Appuyées par des entreprises signataires, la Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce, Développement économique Nouvelle-Beauce, le député provincial de Beauce-Nord ainsi que le député fédéral de Beauce, Groupe Ferti, Structures RBR, Toitures Fecteau et Cèdres de Beauce, ont pris le problème à bras le corps et pressent le premier ministre Justin Trudeau d’exiger auprès des autorités d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) que le dossier des travailleurs étrangers s’accélère.

Le problème ne date pas d’hier. Qui plus est, il est amplifié par la pandémie et un taux de chômage en Chaudière-Appalaches de 3,8 % (mai 2021). Chez Groupe Ferti, seulement 28 % des travailleurs mexicains attendus ce printemps pour soutenir les 64 autres employés étaient en poste en juillet. À coups de démarches et de suivis, ils finissent par arriver au compte-gouttes, toujours plus tard dans la saison. Une situation inexplicable, d’autant plus que les contrats sont signés depuis plus d’un an.

La situation n’est pas plus réjouissante chez Structures RBR et Toitures Fecteau. Après quatre mois, 76 % des travailleurs étrangers embauchés n’étaient toujours pas en poste. En 2020, seulement 33 % de ces travailleurs sont arrivés alors que des travailleurs manquants, quelques-uns seulement sont arrivés en 2021 après un an et demi d’attente.

 Pour Les Cèdres de Beauce, la situation occasionne une perte de 30 % de revenus à ce jour, sans compter la pression des clients qui attendent impatiemment leurs services. Seulement neuf des 15 travailleurs demandés pour le 1er avril 2021 sont en poste. Qu’advient-il des six autres ? La chaîne de traitement bloque à divers endroits, notamment dans les ambassades canadiennes à l’étranger. Même s’il s’agit de travailleurs agricoles normalement priorisés, les arrivées sont retardées.

Rappelons que les entreprises déboursent des milliers de dollars pour embaucher ces travailleurs, sans compter les heures consacrées à la gestion administrative de chaque demande dans un processus répétitif qui se complexifie d’année en année. Ils sont en plus privés de cette main-d’œuvre essentielle, sans aucune certitude que les démarches leur assureront l’arrivée de ces employés essentiels.

À quoi servent les ententes entre le Canada et le Mexique si, en fin de compte, les délais sont déraisonnables au point où des travailleurs étrangers sont privés d’un emploi et que des entreprises d’ici sont prises en otage dans un système mal adapté à la réalité ? Pourtant, bon nombre de ces travailleurs étrangers sont expérimentés et ont répondu à toutes les exigences d’IRCC au cours des dernières années. Pourquoi ne pas simplifier la démarche et réévaluer le dossier seulement après cinq ans ?

Après une année qui a bouleversé bien des milieux de travail, les entrepreneurs tout comme leurs précieuses équipes sont à bout de souffle. La situation est plus critique que jamais. Même si des efforts répétés ont été consentis pour sensibiliser le gouvernement par diverses instances économiques et politiques, des contrats continuent d’être refusés chaque semaine en Beauce et les pertes annuelles représentent plusieurs millions de dollars.

Il est temps que le gouvernement fédéral, tout comme l’IRCC responsable de ce coûteux cafouillage, règle la situation et revoie ses façons de faire afin que des solutions efficaces et durables puissent être instaurées, et ce, à très court terme.

Liste des signataires de la lettre
David Poulin Kalia inc.
Yvan Bolduc Béton Bolduc
Jacques Bourdon Unibeauce inc.
Marie-Pier Blais Beauce Atlas
Jacques Labbé Acier Trimax
Jacques Labbé Quirion Métal
Annick Tremblay Ouellet Canada
Sophie Cadorette Matériaux Blanchet
Michel Gagnon Permafil inc.
Émile Hudon RCM architectural
Dany Gilbert Ébénisterie AD+
Philippe Côté Boismax inc.
Sylvie Labonté Groupe Isolofoam
Marie-Pier Pedneault Maibec inc.
Lionel Bisson Groupe Aptas
Élie Roy Roy de cœur traiteur
Marc-Antoine Rodrigue Les Pères Natures
Charles Lessard C Hôtels
Enza Buffolino Giovannina Pizzeria
Caroline Fournier et Patrick Lebel Lebour Construction
Chantal Gravel Présidente CCINB
Nelson Grenier Domaine du Diesel
Nick Fortin Fromagerie la Pépite d’or
France Lemay Scierie Lemay
Yannick Parent Offset Beauce
Marie-Claude Duquette Les équipements Magister
Édith Vignola Effecto inc.
Gilbert Brochu Les Galeries de la Chaudière
Mélissa Jacques Groupe Pro-Fab
Line Breton duBreton
Claudia Paradis Amisco
Claudia Paradis Groupe Gibo
Maréva Bédard Les Pères Natures
Annie Bilodeau Émile Bilodeau et fils
Viviana Cardenas Option VIP
Paul Poulin Frampton Brasse
Paul Poulin Resto Pub Dix93
Louis Veilleux Métal Bernard
Louis Veilleux Alpha Laser
Louis Veilleux Normandin inc.
Louis Veilleux JLM, usinage de précision
Louis Veilleux Beauce Caoutchouc
Louis Veilleux UCB
Sébastien Morin Couvoir Scott
Vincent Rochette Vincent Rochette Construction
Marc Sylvain  Sothermic
Félix-Olivier Brochu L’haies PRO
Marquis Pouliot Montage Pouliot
Yves Nolet Piscines Ste-Marie

 

 

Ressources pour les entreprises canadiennes

Ordre des conseillers en ressources humaines agréés: Recommandations à l’intention des employeurs et des travailleurs

 

Alliance des cabinets de relations publiques du Québec : Conseils de communication aux entreprises

Fédération canadienne de l’entreprise indépendante : Conseils pour assurer la sécurité de vos employés et de votre entreprise

Chambre de commerce du Canada : Plan de communication de crise pour entreprises (en anglais seulement)

Fédération des Chambres du commerce du Québec : Guide de bonnes pratiques en situation de risque socio-sanitaire

Ministère de la Culture et des communications

 

Immatriculation des véhicules commerciaux

 

Santé, sécurité et normes du travail

 

Revenu Québec – mesures d’assouplissements 

 

Programme d’aide temporaire aux travailleurs

 

Informations à jour sur la COVID-19 au Québec

 

CALQ : Artisans, artistes, organismes et entreprises œuvrant dans le milieu culturel

 

BDC :  Du soutien pour les entrepreneurs touchés par le coronavirus COVID-19